Bernautz de Ventadorn
Bernautz de Ventadorn
Bernard de Ventadour

 

    Vida :
"Bernart de Ventadour fut du Limousin du château de Ventadour. Il fut un homme de pauvre lignage fils d'un serviteur qui était fournier qui chauffait le four pour cuire le pain du château. Et il devint un homme beau et adroit et il sut bien chanter et trouver et il devint courtois et instruit. Et le vicomte son seigneur de Ventadour se plut bien de lui et de son trobar et de son chanter et lui fit grand honneur. Et le vicomte de Ventadour avait une jeune femme et gentille et gaie. Et elle se plus d'En Bernart et de ses chansons et devint amoureuse de lui et lui de la dame si bien qu'il fit ses chansons et ses vers d'elle de l'amour qu'il avait d'elle et de la valeur d'elle. Longtemps dura leur amour avant que le vicomte ou d'autres gens s'en aperçoivent. Et quand le vicomte s'en aperçut il l'éloigna de lui et sa femme fit enfermer et garder. Et la dame fit donner congé à En bernart afin qu'il partit et s'éloignât de ce pays. Et il s'en sépara et s'en alla à la duchesse de Normandie qui était jeune et de grande valeur et qui comprenait le prix et l'honneur et les belles paroles de louange et elle le reçut et l'accueillit très bien. Longtemps il fut en sa cour et fut amoureux d'elle et elle de lui et fit beaucoup de bonnes chansons d'elle.Et étant près d'elle le roi Henri d'Angleterre la prit pour femme et l'emmena de Normandie et l'emmena en Angleterre. En Bernart resta de ce côté triste et douloureux et s'en alla au bon comte de Toulouse et fut près de lui jusqu'à ce que le comte mourût. Et En Bernart pour cette douleur se rendit en l'ordre de Dalon et là il mourut. Et moi Uc de Saint Circ ce que j'ai écrit de lui me le conta le vicomte Eble de Ventadour qui fut fils de la vicomtesse qu'En Bernart aima. Et il fit ces chansons que vous entendrez ainsi ci dessous écrites."

     Chants et traductions :

Tant ai mo cor ple de joya

Retour